Geste écolo 102 : utiliser des pailles en inox

He bien voilà, on dirait bien que c'est reparti! :-) C'est trop tentant.

Donc pour la suite, je commence par les pailles en inox. Je n'avais pas besoin de paille chez moi et puis... j'ai eu des enfants. Des pailles pour le jus d'orange, pour les anniversaires, parce que la soupe passe plus facilement quand elle est bue avec une paille. Et vas-y que je te remplisse la poubelle un peu plus! Stoooop! Depuis plusieurs mois, nous sommes passés aux pailles en inox, et ça va très bien, merci! Je viens également d'acheter une petite brosse parfaitement adaptée pour les nettoyer (tout comme les petits goulots de gourdes). Les pailles en inox, les essayer, c'est les adopter!

Atelier pour enfants : peindre à la Pollock

Youpiii c'est la rentrée, c'est l'occasion de reprendre les ateliers créatifs avec les enfants  (nan en vrai, je me traîne comme une limace)! Bon, ceci dit, cette année, j'ai vraiment pris la résolution de passer de chouettes moments créatifs avec mes filles. Et pour cela, le web est une vraie ressource. Ce mercreci, je suis allée voir ce qu'il se passait dans la cour des petits et j'ai pris l'idée de l'atelier "Peindre comme Jackson Pollock". J'ai fait tout comme elle présente l'atelier, c'est à dire commencer par regarder ensemble la vidéo sur la manière de peindre de l'artiste. Je suis sympa, je leur ai épargné la bio du peintre : il était légèrement pertubé, quelque peu alcoolique et est mort dans un accident de voiture qu'il a provoqué sous influence de ... l'alcool (dans le mille), en tuant au passage une amie de sa femme. Les enfants, l'alcool c'est mal.

Bref, aujourd'hui, on va peindre sans toucher la feuille, on parlera d'alcoolisme un autre jour!

J'ai prié pour que la pluie ne tombe pas et j'ai installé l'atelier dehors. Nous avons utilisé 3 couleurs différentes à chaque fois. 

Peindre comme Pollock

Nous avons installé l'atelier dehors sur notre "terrasse". Tu peux remarquer l'avancement des travaux par rapport à il y a un a un an ;-)

Peindre comme Pollock

Et hop, on commence timidement pour ensuite en mettre à peu près partout.

Peindre comme Pollock

C'est surtout la petite de 4 ans qui a apprécié l'activité. Elle a voulu faire un deuxième. La grande a préféré partir ranger son bureau (je n'allais pas la contrarier).

Peindre comme Pollock

L'état des bottes. Mieux vaut faire cette activité dehors...

Peindre comme Pollock

 Et au final, les créations redécoupées et affichées au mur.
J'ai bien cadré la photo pour qu'on ne voit pas tout le bazar. Quand tu as un blog tu apprends à cadrer serré ;-)

 

Cela nous a pris une bonne heure, les filles étaient ravies. Norig rigolait en voyant ses mains sales et s'exclamait à chaque giclure de peinture :-). Ensuite zouuu le bain. J'ai déjà une idée de seconde vie de ces peintures.... elles feront des très beaux emballages cadeau!!

comme par magie

Lecture : Comme par magie

Cet été j’ai pris le temps de lire « Comme par magie » d’Elizabeth Gilbert. Je l’ai relu pour en faire un résumé. Pourquoi ? Parce que ce livre m’a plu, l’idée d’en faire un article m’a traversée, j’ai eu le courage de le relire, la persévérance de prendre des notes, je m’en suis donnée le droit et surtout… parce que j’aime ça. Voilà, mon résumé pourrait s’arrêter là car c’est tout le sujet du livre.

Bon ok, je continue.

Ce livre parle de la créativité dans le sens large du terme. Elle fait référence à sa propre expérience (l’écriture) mais aussi aux diverses pratiques artistiques, artisanales et de loisir.

Courage

Le courage est indispensable pour contrer les peurs que génère la créativité. La peur est une émotion indispensable « mais elle est superflue dans le domaine de l’expression créative ».  Elle entraine l’inertie ainsi que l’ennui (nous ne sortons jamais du cadre). Elle se manifeste car elle « déteste les incertitudes ». Au lieu de la chasser, accueillons-la mais remettons-là à sa place quand elle veut gérer notre vie.

Enchantement

Pour Elizabeth, une idée serait quelque chose d’existant, se baladant dans l’univers à la recherche de personnes. C’est elle qui choisit avec qui elle sera concrétisée, en envoyant des signes. Un jour une idée nous choisit, on décide de la concrétiser, ou pas (dans ce cas, elle part chercher une autre personne). L’inspiration est donc vue comme une partenaire qui rêve d’être réalisée, pas comme quelque chose dont nous serions l’esclave, et qui souhaite nous rendre malheureux (l’artiste maudit en prend pour son grade dans ce livre).

 

de la créativité dans les gribouillages...

Permission

Le principe est simple : j’existe donc je suis créatif. C’est tout, pas besoin de demander la permission à qui que ce soit. Et surtout pratiquons pour nous, pas pour les autres. On ne doit rendre de compte à personne. Nous sommes responsables de ce que l’on crée mais pas des réactions des autres. Si les critiques sont mauvaises tant pis, continuons obstinément à créer.

Paradoxe

La créativité finalement, ce n’est pas sérieux ! et tant mieux, ainsi, créons dans l’amusement. En fait si, c’est sérieux, tout en étant pas sérieux... En plus c’est inutile (sauf pour les artistes engagés), c’est insignifiant mais c’est quand même important ! La créativité finalement ce n’est que paradoxes et compagnie (ha ok, ce n’est donc pas moi qui débloque ?!).

de la créativité dans un jardin vu en Hollande...

Persistance

« La frustration n’est pas une interruption du processus de création, elle est le processus ». Persister même si on ne gagne pas d’argent même si on a peu de temps.  Il y a tout un passage sur le fait de voir la créativité comme une liaison extraconjugale. C’est-à-dire s’y jeter avec passion et profiter dès que l’occasion se pointe.

L’argent

N’attendons pas de la créativité qu’elle nous fournisse l’aisance matérielle. Ça l’amenuise car ça lui met la pression (quelle princesse celle-là). C’est tout à fait normal d’avoir un boulot alimentaire à côté de sa vie créative.

Les ennemis

Les 2 grands ennemis de la créativité sont la paresse et la perfection. Elisabeth explique que finir quelque chose est déjà exceptionnel, tant pis si c’est imparfait !
De toute manière tout est incertain dans la créativité, malgré tous les efforts, le talent, le travail… le succès n’est pas toujours au rendez-vous. Persévérons malgré les échecs et continuons car on sait bien que créer nous rend heureux.

Impulser de la créativité à ses enfants...

Confiance

Le processus créatif ne doit pas générer de la souffrance, même si ce n’est pas facile, cela est censé rester amusant, générer du bonheur. On a tendance à croire que souffrir est naturel, mais le fait de créer pour se faire dans la légèreté même si le sujet est sensible. Et si les circonstances font que nous devons revoir notre copie, notre création, restons souple. Rappelons-nous que tout cela n’est pas hyper sérieux et que l’intuition nous a choisit pour s’exprimer, c’est son but.
Soyons curieux plutôt que passionnés. En panne d’inspiration ? demandons-nous ce qui attise notre curiosité en ce moment précis, s’y plonger, se laisser glisser et voir… où cela nous mène et si l’intuition se fait attendre, essayons d’être dans le mouvement, même si ce mouvement est loin de notre activité artistique (peindre les vélos des enfants du quartier par exemple) car « l’inspiration sera toujours attirée par le mouvement ».

...et se marrer de leur créativité!

Mon avis

J'ai aimé lire ce livre,le réduire à quelques lignes n'est pas facile car il est assez dense. J'ai sourit intérieurement en le lisant car je m'y suis souvent retrouvée. Le ton est bienveillant, drôle et loin de celui de certains livres sur le développement personnel qui prônent la réussite personnelle à tout prix. Ce qui en ressort c'est que la créativité est comme une évidence, elle est tout le temps là, si on se donne la peine de lui laisser une place. Elle n'est pas seulement artistique (pas besoin d'avoir un don particulier). Cet été je l'ai vu quand nous avons construit une cabane avec mes enfants, quand nous avons fait un mobile avec des éléments naturels, et même quand j'ai repeint les toilettes de ma soeur (j'étais en manque de travaux!)!
Je me mets en mémo que pour progresser dans un domaine particulier, la seule solution c'est de s'y mettre (même si on n'a pas le niveau d'étude, même si on n'a pas l'argent et tout le temps que nous aimerions avoir) :

  • en surpassant nos peurs
  • en travaillant régulièrement
  • en le faisant pour soi (et non pas pour les autres)

Suite à ce ce livre, j'ai enchaîné avec son best-seller "Mange, prie, aime" dont le titre m'a un peu rebutée: je craignais un livre trop mystique. J'ai plongé dedans, c'est une lecture qui donne de l'énergie pour la rentrée :-)

D'autres avis

(Et c'est là que je me rends compte que nous sommes beaucoup à avoir eu l'idée/l'envie de faire un article de blog sur ce livre!!)

http://que-lire.over-blog.com/2016/01/comme-par-magie-d-elizabeth-gilbert.html

https://edwidgedemota.com/2016/04/06/comme-par-magie/

http://stendhal-syndrome.fr/blog/2016/02/avis-livres/essais-et-developpement-personnel/comme-par-magie-creativite-elizabeth-gilbert-mange-prie-aime/

http://www.mummyaddictandco.com/comme-par-magie-elizabeth-gilbert/

http://www.virginiebichet.org/2016/12/laisser-parler-les-petits-papiers.html

http://ruedelindustrie.com/je-lis/avis-comme-par-magie-gilbert/

http://www.ensemblenaturellement-leblog.com/archives/2017/07/31/35520320.html

 

Et toi, tu l'as lu? Je suis curieuse d'avoir ton avis :-)

 

Petit jeu de cadavres exquis en peinture

Suite à mon article sur la période de non créativité que je traverse, Elize de Pigmentropie m'a contactée et m'a proposée un défi très motivant.

Elize fait de la peinture et tient un blog (Pigmentropie). Pour la petite histoire, nous nous sommes rencontrées par internet (chabadaba chabadabada...). J'avais fait un lien vers un de ses articles concernant la mise en place d'activités artistiques avec les enfants. Tout comme moi, Elize a deux filles, et elle aime aussi créer avec ses enfants. Nous avions pris contact et je m'étais prêtée au jeu d'une petite interview. Elle écrit aussi sur différentes thématiques artistiques : son travail, ses découvertes d'artistes, les différentes façons de créer, les différents médiums, la créativité... c'est très varié, jamais ennuyant.

Il y a quelques semaines, elle m'a donc proposée de créer des peintures à 4 mains, en reprenant (un peu) le principe du cadavre exquis : chacune de notre côté, nous commençons à peindre sur un A4, en laissant une partie vierge. Nous nous échangeons par la poste nos travaux (il y a en effet quelques kilomètres entre nous!) et chacune complète la peinture de l'autre. La différence par rapport aux véritables cadavres exquis est que nous voyons ce que l'autre a créé. 

C'était une première pour nous deux.

Nous n'avons pas choisi le même support :  papier pour moi, toile pour elle. Nous ne peignons pas de la même façon. L'expérience a été très enrichissante et intéressante.

  • plus de problème de la page blanche : quelqu'un d'autre s'est chargé de commencer, il ne reste plus qu'à continuer
  • prise de recul sur son propre travail 
  • peinture plus intuitive

Sur ces deux images, c'est Elize qui a commencé à peindre, j'ai continué la suite.

 

 

Sur celles ci-dessous, c'est moi qui ai fait la première partie, Elize a imaginé la deuxième.
Pour moi, cela a été plus difficile de peindre la première partie car je me projetais sur ce qu'Elize allait pouvoir peindre sur ce que j'allais lui envoyer. J'inspire, j'expire et je lâche prise, elle en fera ce qu'elle voudra ;-).

J'ai adoré le côté surprise et attente! Tout va vite maintenant, pour cet exercice, nous avons pris notre temps.

 

Tu peux retrouver ses impressions de l'expérience sur son article. Je crois que nous sommes prêtes toutes les deux pour recommencer :-). Tout comme elle, je lance un appel, n'hésite pas à me contacter si cela te dit.


Le blog et Facebook, vont être mis au ralentis (oui tu l'as déjà remarqué). C'est traditionnel, en juillet et août, je me déconnecte de la toile, pour mieux repartir à la rentrée :-). Bel été à tous et merci beaucoup pour tous vos messages de soutien par rapport à la série des 101 gestes écolos, me voilà boostée pour la suite ;-)

101 gestes écolos (100) : s'engager

101 gestes écolos (101) : s'engager

Tadaaaaammm et voilà le 101ème geste! whouuuu et celui là, je ne l'avais pas listé au début de mon projet :-). Quel cheminement! Alors effectivement, je m'engage d'un point de vue personnel avec mon mode de vie, mes choix d'achats... mais depuis un certain temps, je m'engage avec d'autres personnes, et ça c'est super motivant. En tant que citoyenne, j'ai du pouvoir, et je ne vais pas m'en priver!

  • Je me suis engagée dans le mouvement en transition de ma ville, j'y ai rencontré des gens passionnés et passionnants. Il y a une forte énergie dans ce mouvement. On discute, bien sur, mais surtout, on agit. Petit à petit, on avance.
  • Je me suis engagée auprès de ma commune en répondant à l'appel aux citoyens pour fonder un groupe sur la problématiques des déchets. On discute (+), on agit (un peu moins) mais c'est complémentaire au mouvement en transition.
  • J'ai créé avec deux autres huluberlus une association sur le Zéro Déchet et les techniques potagères. On fait des ateliers sur la réduction des déchets, on donne des cours de permaculture (pas moi hein, pas encore), on a un milliard d'idées environ, et autant d'envies!

Enfin bref, un seul conseil : lance toi!! Rencontre des gens! Engage toi!! (ça en vaut vraiment la peine!)

101 gestes écolos (100) : acheter du miel local

101 gestes écolos (100) : acheter du miel local

Tu savais toi que pour fabriquer du miel industriellement, certains apiculteurs tuent toutes les abailles chaque année (cela leur revient moins cher que de les entretenir pendant l'hiver)? Que le miel est souvent rallongé au sirop de sucre? Et qu'il existe même du faux miel? Que la plupart des miels vendus en supermarché proviennent de Chine?

C'est pour cela que le meilleur miel est celui que l'on achète à l'apiculteur du coin. Qu'il soit du coin n'est pas une garantie, c'est mieux d'aller le voir ou de se renseigner sur sa méthode de travail. Mais généralement, les apiculteurs locaux developpent un savoir faire qui est aussi leur marque de fabrique, leur argument de vente.

Certaines personnes diront toujours que c'est bien mieux de se passer complètement de miel. En effet, les abeilles y survivraient très bien! Mais le message "arrêtez de manger du miel" est contre productif à mon goût : "arrêtez de manger du miel industriel, renseignez-vous", après choississez de manger ou pas du miel.

Voici un article interessant sur les idées reçues de la production de miel.

geste écolo : permaculture

101 gestes écolos (98) : se mettre à la permaculture

Bouhhhh je te vois venir hein! Ouais la permaculture, ce truc à la mode, cette boboisation du potager. Bon alors, laisse-moi expliquer ma vison de la permaculture. D'abord, ce n'est pas que le jardin, c'est tout un mode de vie.

Mais aujourd'hui on va rester au jardin. L'idée en gros, c'est de produire ses fruits et légumes, sans trop en faire, sans se tuer à la tâche et en respectant la terre et le vivant. Moi ça me plait bien. J'ai vu, je vois encore, les générations précédentes passer un temps fou et avoir mal au dos à travailler au potager. Et je vois, beaucoup trop de maisons individuelles entourées d'une pelouse impeccablement coupée, bordée d'une haie à angles droits. Et je ne parle pas de l'herbe cramée aux pesticides au bord de la route (parce que quand même l'herbe, ça ne fait pas propre). Moi perso, ça m'angoisse.

Alors, moi qui croyais que le paillage ne pouvait être réaliser qu'avec de la paille, j'expérimente, je teste et surtout, je rencontre des gens fantastiques qui partagent leurs connaissances et leurs expériences. Je comprends l'importance de laisser la terre tranquille, de ne pas la retourner, de laisser des mauvaises herbes, pardon des adventices dans le potager, de laisser des parties sauvages pour attirer les pollinisateurs.

Bon, ok, jusqu'ici j'ai mangé 3 radis et 2 salades mais je suis certaine que d'année en année, ma production va se développer et mon potager s'organiser dans un joyeux désordre.

 

photo profil fleur

Bienvenue!

Je m'appelle Marina,
je suis graphiste,
illustratrice et peintre.
+ d'infos >>

::Le fond d'écran du mois::

 

img colonne 

Enregistrer

::lettre d'info::


Recevoir le calendrier d'anniversaire à imprimer? C'est simple, il suffit de s'inscrire à la lettre d'info :-)

vignette calendrier

 facebookfacebook  pinterest