8 ressources illustrées sur l’écologie

8 ressources illustrées sur l’écologie

Je vais vous présenter quelques ressources illustrées sur l’écologie.

Je reçois régulièrement des demandes pour utiliser les illustrations de la série des gestes écolos. Ce sont beaucoup des personnes de l’enseignement ou d’associations qui m’envoient des mails. Ces illustrations peuvent être utilisées gratuitement et à petite échelle. Toutefois, cela doit être dans un cadre de sensibilisation ou d’éducation. Deux conditions sont aussi  nécessaires : ne pas modifier les images, et deuxièmement citer la source.

Aujourd’hui je voulais partager des ressources graphiques et illustrées sur l’écologie. Elle rendront les supports de communication plus agréables, plus colorés. Elles sont parfois payantes mais, dans ce cas, leur prix est assez bas.

Certain·e·s me diront « Mais Marina, tu te tires une balle dans le pied ! ».  En fait non.  C’est  mieux d’utiliser ce qui est mis légalement à disposition plutôt que de piquer à droite et à gauche des visuels sans autorisation. J’ajouterais aussi que RIEN ne vaut un accompagnement graphique personnalisé. Il reste indispensable pour la plupart des projets. Mais l’on fait ce que l’on peut, avec ce que l’on a 🙂

Quoi qu’il en soit, en attendant de pouvoir avoir une illustration personnalisée, il est possible d’en trouver sur le Web qui conviendront tout à fait.

C’est pourquoi j’ai fait une petite sélection ressources illustrées sur l’écologie à utiliser dans les publications (papier ou Web). Pour certaines, il faut mentionner la source.

 

 

Des pictogrammes sur l’écologie

Pour commencer, du classique avec ces pictogrammes simples et efficaces (payant).

On continue avec des pictogrammes. Dans cette série, 20 images sont proposées en version couleur, et en version noir & blanc (gratuit).

Nounproject met à disposition des pictogrammes sur plein de sujets différents (gratuits et payant).

Un modèle Powerpoint pour donner une touche “green”

Il existe énormément de modèles de mise en page pour réaliser ses rapports, ses exposés… ici un modèle parmis tant d’autres de Powerpoint. -Lien qui n’existe plus –

Adobe Stock

Adobe Stock met à disposition beaucoup (mais alors beaucoup) d’illustrations gratuitement.

Freepick

Ensuite, voici une des banques d’images les plus connues. Sur Freepik tu trouveras beaucoup de visuels (gratuit et payant).

Kit d’illustrations : du green et du zero waste

Pour finir, deux exemples d’ensembles d’illus sympas pour imprimer des cartes, des motifs, illustrer des articles… (payant). Les liens sont brisés, je suppose que ces créations ne sont plus disponibles, un peu de patience, je vais en chercher d’autres 🙂

J’espère que cette sélection te sera utile! Bonne journée!

Rétrospective 2020

Rétrospective 2020

J’ai du mal à boucler cette année 2020, à faire une rétrospective 2020 et j’ai du mal à en avoir une opinion autre que :

“mais quelle année de merde !”

En effet, ce fut une année difficile tant au niveau professionnel que personnel, comme beaucoup d’entre nous je pense.

Pourtant, il est nécessaire de voir la situation en face, de tirer des bénéfices de cette année et de se focaliser sur le positif.

De mes 3 objectifs pro annoncés en janvier 2020, je n’en ai réussi qu’un seul.

  • Premièrement, le projet du second livre a été annulé brusquement et sans ménagement.
  • Deuxièmement ma boutique en ligne n’est toujours pas en ligne (haha) mais j’y crois.
  • D’un autre côté, je propose plus clairement mon offre. Et les retours sont assez bons car la plupart des contrats sont réalisés avec des personnes qui font la démarche de me contacter, et pas l’inverse.

Rétrospective 2020 : les projets réalisés

Cette année, c’est 13 projets réalisés et 3 de plus en cours de réalisation pour 2021. Des projets aussi variés qui vont de la simple mise en page de flyers à l’élaboration d’outil pédagogique entièrement illustré, en passant par des illustrations libres, d’autres beaucoup plus techniques.

Et c’est également des projet qui ont tous en commun des supers client·e·s topissimes! Sisi je te jure! Je lis souvent sur les forums des questions par rapport à la gestion de relations difficiles avec les client·e·s.  Je ne suis pas (encore) concernée par ce problème. Je ne dis pas que tout roule facilement pour moi mais généralement, cela se passe relativement bien et en confiance. Je pense que j’ai des client·e·s en or.

De plus, chaque projet est différent, j’apprends beaucoup. Parfois je connais par cœur des quartiers sans y avoir mis les pieds, parfois, je découvre des métiers, des plats, des parties du corps! J’adore!

Rétrospective 2020 : le confinement

Pour cette rétrospective 2020, c’est aussi 3 mois de confinement avec un manque énorme de travail (plus rien quasiment) et de grosses prises de têtes, et un canapé à changer, n’ayant pas trop supporté cette période. C’est un lâcher prise total sur la situation, histoire de garder un minimum de bonne santé mentale.

J’ai beaucoup appris cette année, mon processus de travail s’est grandement amélioré. Rien de vaut l’expérience. RIEN.

 

marina le floch illustration retrospective 2020
Retrospective 2020 marina le floch

Je n’ai pas avancé autant que je le souhaitais sur mes projets personnels. Par conséquent, j’ai beaucoup culpabilisé de ne pas pouvoir profiter des 3 mois de congés forcés pendant le confinement pour faire le méga projet d’illustration, pour me former sur des supers programmes, pour refaire le monde. Tout cela, je n’ai pas pu le faire car c’est tout simplement impossible de le faire quand les enfants sont 100% du temps à la maison et quand l’avenir est une espèce de vision complètement floue et chiffonnée.

Toutefois j’ai mis à plat mes besoins et mes envies pour  avancer petit à petit. J’espère en voir la concrétisation pour 2021. D’ici là, patience…

Rétrospective 2020 et bonne année 2021

On ne va pas laisser abattre

Alors, pour finir l’année sur une note positive, j’offre aux abonné·e·s de la lettre d’info une petite carte de bonne année qui représente un message d’espoir. Regardons 2020 avec toute la bienveillance que nous pouvons pour construire une année 2021 pleine de joie et de bonheur.

Je vous souhaite à tous et à toutes une belle fin d’année. Les fêtes sont juste reportées.

Prends soin de toi et de tes proches.

 

 

Mais en fait, tu fais quoi? (suite)

Mais en fait, tu fais quoi? (suite)

Dans mon article précédent (qui date, oui , effectivement), je présente mon activité professionnelle concernant le graphisme et l’illustration. Aujourd’hui, voici une autre facette de mon activité, toute aussi importante !

Cette facette est beaucoup moins technique que le graphisme et l’illustration sur commande, c’est pourquoi j’ai eu longtemps du mal à me présenter professionnellement sous cet angle. Finalement, la créativité, c’est ma passion, mon passe-temps, mais aussi mon métier. Que demander de mieux ?

Autrice-illustratrice

En avril 2019, mon livre  “100 gestes écolos qui vont changer le monde” est paru aux Editions Larousse. Mon but professionnel n’est pas de travailler pour l’édition en tant qu’autrice, mais comment refuser une telle proposition ? ^^ Un grand nombre de personnes me connaissent par ce livre, mais il ne s’agit pas de mon activité principale. Cependant, l’aventure a été tellement exaltante et l’écho que j’entends des lecteur·trice·s est tel que j’ai bien envie de recommencer ! Mais surement dans d’autres conditions. C’est dans mes projets mais ce n’est pas prioritaire. En effet, écrire et illustrer un livre est extrêmement long et… épuisant ! Alors, comme pour le premier, je le fais sans (trop) de pression, advienne ce qu’il pourra.  J’ai bien quelques sujets en tête, cela me prendra le temps qu’il faudra.

Être publiée pour moi,  c’est la cerise sur le gâteau!

Depuis un an, je m’éclate à la diffusion en sortant complètement de ma zone de confort !

  • Intervention à la radio
  • Une interview filmée,
  • Des ateliers de présentation à l’école de mes filles.

Et pourtant, une chose est certaine, je n’aime pas parler en public. Mais on n’a qu’une vie, il faut tester et essayer ! Et je suis tellement heureuse de partager avec d’autres personnes.

peintre

Oui peintre. J’ai toujours refusé de garder la peinture comme “un loisir”. La peinture est bien plus qu’un loisir, elle est vitale pour moi. C’est ma bulle de ressourcement. Je ne travaille pas sur commande, je suis mon intuition. Je passe des heures à peindre calmement. Je l’ai délaissée des années (surtout après la naissance de ma première fille) mais j’y suis revenue avec plus d’ardeur et d’enthousiasme.

Depuis quelques années ma façon de peindre a beaucoup évolué dans le lâcher prise. Alors que je m’échinais à peindre de façon réaliste, j’utilise maintenant beaucoup plus les sensations, les émotions.

Mes sujets n’ont pas changé, je peins des femmes et des éléments de la nature, c’est la technique qui a changé. De l’acrylique je suis passée à la peinture à l’huile pour revenir à l’acrylique mais en utilisant des collages, du papier, du tissu…

J’ai exposé auparavant, moins maintenant, même si cela reste toujours un plaisir. Toutes mes peintures sont disponibles à la vente.

J’aime la peinture sur tous les supports. Le bois, le papier, la toile. J’aime peindre en petit mais aussi en grand. J’ai suivi une année de peinture décorative, un de mes meilleurs souvenirs de formation. J’aimerais retourner à cela, ça viendra !

 

Marina Le Floch peinture
Marina Le Floch peinture

Voilà donc le tour de mes activités :

  • le graphisme ;
  • l’illustration sur commande et artistique ;
  • l’accompagnement graphique ;
  • l’écriture ;
  • et la peinture!

Je n’ai pas trop le temps de m’ennuyer donc !

Mais en fait, tu fais quoi?

Mais en fait, tu fais quoi?

On me demande souvent ce que je fais exactement. Ce n’est pas forcément évident puisque ce que je fais est très varié et touche plusieurs domaines !

Voici donc un explicatif du travail que je réalise. Tout ceci n’est pas figé, bien évidemment!

Je fournis un service d’illustration et de graphisme, ensemble ou séparément.

Je travaille essentiellement pour l’impression papier. Ces projets peuvent bien entendus être diffusés sur le web mais je ne suis pas webdesigner ou webmaster. En effet, je ne fais pas de sites internet, que ce soit au niveau technique ou au niveau graphique.

 

Illustration

Je traduis des concepts, des valeurs, des situations, des informations sous forme d’illustration. C’est bien ma spécialité. J’ai travaillé en tant qu’employée plus de 10 ans à créer des outils pédagogiques pour des publics ne sachant peu ou pas lire le français. Je dessine de façon à ce que les messages soient compris par un plus grand nombre de personnes possible, en faisant très attention à la façon dont les illustrations pourraient être interprétées. Parfois, il faut recommencer jusqu’à la bonne représentation pour qu’elle soit la plus universelle possible.

Ces illustrations peuvent se retrouver dans :

  • un livret de recettes;
  • un photolangage © pour inciter la parole;
  • une affiche pour expliquer un concept technique ou une procédure administrative;

Mais je réalise aussi des illustrations pour accompagner des articles, des campagnes de promotion d’évènements

Enfin, j’adore répondre à des demandes de particulier·e·s pour créer une illustration pour un faire-part de naissance, de mariage, une annonce

Mon style d’illustration est principalement en ligne claire et en aplats de couleur. Mais rien n’est figé.

Je réalise également des illustrations plus techniques, plus didactiques, comme des schémas par exemple.

Exemple d'illustration pour des fiches explicatives
Exemples d'illustrations pour un article pour le pélerin magazine

En graphisme

Le graphisme est une discipline qui consiste à créer, choisir et utiliser des éléments graphiques (dessins, caractères typographiques, photos, couleurs, etc.) pour élaborer un objet de communication et/ou de culture. C’est une manière de représenter. Chacun des éléments est symbolique et signifiant dans la conception du projet, selon les axes définis éventuellement avec d’autres intervenants du domaine de la communication, dans le but de promouvoir, d’informer ou d’instruire. (Wikipédia)

Et donc concrètement, ça donne quoi?

des supports de communication

Je reçois un texte, une idée, un projet et mon job est de le retranscrire sur des supports de communication, de lecture de façon la plus percutante/harmonieuse/lisible possible. Bref, donner envie de voir, regarder ou de lire. C’est un travail hyper varié puisqu’il peut s’agir de :

  • mettre en forme un outil pédagogique pour lequel j’ai réalisé des illustrations ;
  • réaliser une affiche, un dépliant, un folder ;
  • travailler uniquement avec des textes pour un rapport, une étude…
L'alimentation c'est aussi... illustration et mise en page
Affiche illustration et mise en page

Des identités visuelles simples

Je propose également de définir l’aspect graphique général d’une nouvelle entreprise, d’un·e indépendant·e ou d’un projet. Ce qui peut passer par  la réalisation :

  • d’un logo ;
  • de la recherche des couleurs, des typos adéquates…
  • de cartes de visites, d’un modèle de lettre, d’images pour les réseaux sociaux ;
  • d’une planche de style reprenant les différents éléments graphiques et leurs utilisations.

Mais attention, j’ai une spécialité! Je m’occupe plus particulièrement des projets qui communiquent beaucoup par l’illustration.  Je mets en avant les produits et les services proposés, par l’utilisation de l’illustration.

Planche de style pour un livret de recettes

Un accompagnement

Je suis très à l’écoute du de la client·e, j’aime partager mes expériences et je suis très consciente qu’on ne peut pas tout savoir. J’aime conseiller sur la manière de faire, de procéder, j’aime que les gens comprennent ce qu’ils font.

D’une part, je propose d’accompagner en indiquant des directions, en donnant des conseils : comment demander des prix, quels éléments sont particulièrement importants, relecture graphique…

D’autre part je peux prendre en charge différents aspects du projet liés à la communication : recherche de prix pour l’impression, suivit de l’impression, recherche de supports…

Voilà les principales facettes de mon activité professionnelle.

La prochaine fois, j’expliquerai les à-côtés de mon activité, qui sont tout aussi importants et surtout extrêmement complémentaires !

La liste des 100 gestes écolos

La liste des 100 gestes écolos

Voici la liste des 100 gestes écolos à cocher!

On me l’a demandée plusieurs fois, elle est très appréciée au début du livre “100 gestes écolos qui vont changer le monde” alors voici la to-do list des gestes écolos à imprimer pour faire des défis en famille ou entre ami·e·s !

100 gestes, 5 colonnes (pour 5 personnes) et c’est parti la compétition :-). Non, en vrai, je n’aime pas la compétition, c’est juste pour s’amuser. Pour l’instant, c’est  moi qui gagne ^^  mais j’espère avoir de la concurrence!

100 gestes écolos qui vont changer le monde. Marina le Floch

C’est un livre illustré sur des petits et plus grands gestes respectueux de l’environnement, que je pratique dans ma vie de tous les jours. On y trouve une série de 100 dessins accompagnés de textes. Des gestes expliqués simplement, à mettre en pratique rapidement et facilement (excepté 3 ou 4 :-))

Les freins au changement : les autres

Les freins au changement : les autres

Tu ne vas pas sauver la planète avec ton déo fait maison…
Ca sert à rien tous tes trucs…
Tu veux retourner à l’âge de pierre?… (variante: de la bougie)
Tous ces éco-gestes, cette mode du zéro déchet, c’est juste pour faire culpabiliser l’individu…

Et le fameux… “C’est un truc de bobo !”

Les autres

Pour faire suite à ma réflexion d’il y a quelques semaines sur les freins au changement, car après les habitudes, voici… les autres!

Les freins au changement : C’est qui les autres?

L’autre c’est aussi celui qui te décourage en se moquant de toi et de tes nouvelles habitudes, en pointant du doigt l’inefficacité de tes actions d’un point de vue mondial. Celui qui te dit que ce que tu fais c’est peanuts, que tu ne vas pas sauver la planète et changer le système avec ton déo maison (tu le sais bien, ça ne sert à rien de le répéter).

C’est celui ou celle que tu ne vois pas et qui balance ses canettes dans le fossé, ses mégots, ses gravas, la merde de son chien méticuleusement ramassée et mise dans un sac en plastique (sisi!). Celui ou celle qui sape ton moral et ta motivation les jours où tu as moins d’énergie, où tu passes trop de temps sur les réseaux sociaux et pas assez avec les personnes qui te ressourcent et te boostent.

Mais c’est aussi celui ou celle avec qui tu vis, qui ne t’encourage pas dans tes changements comme tu le voudrais. Qui n’agit pas exactement comme tu le voudrais, qui met sur la table des brownies ultra-sucrés à l’huile de palme alors que toi, tu as passé des heures sur internet pour trouver une recette potable pour faire des biscuits sains sans sucre, sans gluten, sans additif (#cestduvécu).

C’est ça aussi, changer pour un comportement plus écologiste, c’est prendre conscience de ce qui se passe avant les autres. Et c’est difficile.

les freins au changement, les autres

Les freins au changement : Comment faire?

J’ai adopté les 4 accords toltèques pour y surmonter. Attention c’est la minute développement personnel, yeahhhh !

Enfin… adopter, c’est vite dit! J’essaye de les adopter. Je ne les applique pas à 100% (loin de là) et j’ai des gros moments de parano, de langue de p…, de doute et de flemme, mais souvent, ils me sauvent la mise. Je travaille pour y penser avant de m’énerver haha!

Tu peux lire le bouquin si tu veux, sinon voici un petit mémo illustré pour te souvenir des 4 accords.

les 4 accords toltèques

Par exemple, pour le zéro déchet, les réactions négatives sont variées, allant de la moquerie à la peur. J’ai entendu toutes sortes de choses. Et le pire c’est que certaines sont vraies. Non, diminuer ses déchets ne sauvera pas la planète et notre société. Cela ne suffira pas. Mais c’est un début. Insuffisant sûrement mais indispensable. C’est comme une séance d’échauffement vers l’autonomie.

Faire en fonction de notre envie, de nos besoins, de notre ressenti

Pour ma part, si je n’achète quasiment plus de fringues neuves c’est parce que je vois directement les conditions de travail imposées aux hommes et aux femmes pour la réalisation de cette fringue. Si je ne mange plus de viande, c’est parce que je visualise (super-bien pour le coup) la vache qui se dirige à l’abattoir. Je ne dis pas que tout le monde doit/devrait le voir, mais moi je le vois et je ne veux pas y participer. Alors je m’abstiens le plus possible d’acheter neuf, je m’abstiens de manger de la viande. Mais le problème c’est que cela est parfois mal perçu, jusqu’à être vu comme un comportement de provocation, de supériorité pour certain·e·s, d’infériorité pour d’autres. Je t’assure. D’où l’application directe de l’accord “N’en fais pas une affaire personnelle“.

Mais si je suis tout à fait consciente que mes petits gestes ne suffisent pas, je suis aussi très consciente que je ne souhaite plus participer à cette société de consommation qui nous détruit. Certain·e·s ici s’empresseront de pointer du doigt mes incohérences pour dénigrer mes faits et gestes mais ce n’est pas grave, qui a dit que j’étais un être spirituel cohérent et stable?? ^^

Pour conclure, je fais ce que je fais, pas pour répondre à une mode, pas pour être dans une nouvelle tendance. Non je fais ce que je fais car c’est moi.

 

Que ce soit dans sa sphère personnelle directe ou via les médias, il y aura toujours quelqu’un pour te dire que tu en fais trop ou pas assez.

S’il n’y avait qu’une seule chose à retenir c’est : 

les autres, on s’en fiche!

Pin It on Pinterest